Un site d'information

Communication gouvernementale: pourquoi des polémiques inutiles sur les tweets du ministre Sangaré ?

0 665

Depuis, hier dimanche 23 février  2020, le ministre de la Communication, Porte-Parole du Gouvernement, Yaya Sangaré, fait l’objet de critiques et de dénigrements, une véritable cabale médiatique. Ses détracteurs, lui reprochent  d’avoir donné une information, qui n’était pas  juste, cela malgré que le ministre lui-même dans un tweet, a apporté le correctif. Donc, il n’y a pas de quoi fouetter un chat.

«  Des individus armés radicaux sur des motos ont attaqué, ce samedi matin une position de la Gendarmerie nationale de Dougabougou, dans le cercle de Niono. Bilan Provisoire, 2 gendarmes tués et 1 autre blessé. Après leur forfait, les assaillants se seraient repliés vers Seribala » a posté sur son compte tweeter, vers 19h50mn, le ministre en charge de la Communication, Porte-Parole du Gouvernement.

Peu après, le ministre Sangaré, a posté un autre message pour rectifier le premier. Dans celui-ci, il précise que certes des terroristes ont pénétré la localité, en tirant dans tous les sens, mais qu’aucune victime, n’a été déplorée du côté de la gendarmerie.

Comme  une trainée de poudre, cette information a fait le tour des réseaux sociaux. Des internautes en ont fait leurs choux  gras. Chacun y est allé de ses commentaires.

Pour certains, le ministre Sangaré aurait dû  vérifié l’information avant de la publier. Par contre, pour d’autres, le ministre a été victime d’une mauvaise  information.  « Qui a fourni le bilan de l’attaque au porte-parole du Gouvernement ? » s’interroge un internaute sur Facebook.

Pour un autre, ce n’est pas une première,  qu’un haut responsable se trompe de chiffre. «  Ayez un esprit de pardon pour le ministre Sangaré » a-t-il mentionné.

A un autre de signaler que des individus mal intentionnés veulent profiter de ce petit couac pour régler leur compte avec le ministre Sangaré.

Pour rappel, il faut signaler que depuis sa nomination au département de la communication, le ministre Yaya Sangaré assure convenablement cette fonction.  A chaque fois, qu’il est sorti, le ministre Sangaré a porté avec brio, la parole du gouvernement. La dernière en date, qui reste dans les mémoires est sa brillante soutenance de la position du gouvernement par rapport à la crise scolaire.

Ce qu’il sied de rappeler est le fait que le poste de porte-parole du Gouvernement est une fonction qui expose son tenant. Il peut souvent être au centre des polémiques, souvent saugrenues. Effets néfastes des réseaux sociaux.

Par Moïse Keïta

Source : Le Sursaut

Mise en ligne : Maliplume.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.