Un site d'information

Des mesures fortes après le massacre d’Ogossagou

0 42

Le chef d’Etat-major général des armées et sa chaîne de commandement limogés, la milice Dana Ambassagou, dissoute, la compassion du Chef d’Etat exprimée

Après l’attaque du camp militaire de Diouara, le peuple malien dans son ensemble a été profondément attristé par un autre massacre, sans pareil depuis le début de la crise au Centre du pays. Celui perpétré, samedi dans la matinée contre le village d’Ogossagou dans le cercle de Bankass, ayant fait plus de 130 victimes (selon le 1er bilan) parmi les habitants civils et des habitations brûlées. Face à ce drame, le Gouvernement du Mali sur instruction du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita a convoqué un Conseil des ministres en session extraordinaire, le dimanche 24 mars 2019. Ce Conseil a pris des mesures fortes à la dimension de l’évènement, notamment à l’encontre de la hiérarchie militaire et la milice Dana Ambassagou. Ci-dessous le communiqué de ce Conseil des ministres extraordinaire.
Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a adopté :

  • un projet de décret ;
  • et procédé à des nominations.
    AU CHAPITRE DES COMMUNICATIONS
    A l’ouverture de la session, le Président de la République a fait observer une minute de silence à la mémoire des victimes de l’attaque terroriste perpétrée le 23 mars 2019 contre les paisibles populations du village de Ogossagou dans le Cercle de Bankass.
    Le Président de la République a souhaité prompt rétablissement aux blessés.
    AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES
    AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DECENTRALISATION
    Sur le rapport du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant dissolution de l’Association DAN NA AMBASSAGOU.
    Depuis un certain temps, l’Association DAN NA AMBASSAGOU s’est écartée de ses objectifs initiaux, en dépit des mises en garde répétées des autorités administratives locales.
    En application des dispositions de la Loi n°04-038 du 05 aout 2004 relative aux associations, le Conseil des Ministres a prononcé sa dissolution.
    AU CHAPITRE DES MESURES INDIVIDUELLES ET AU TITRE DU MINISTERE DE LA DEFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
  1. Le Conseil des Ministres a procédé à la nomination d’officiers aux grades ci-après :
    Grade de Général de Division :Général de Brigade Ibrahima FANE ;Général de Brigade Abdoulaye COULIBALY.
    Grade de Général de Brigade :Colonel-major Keba SANGARE ; Colonel-major Daouda DEMBELE ; Colonel-major Boubacar DIALLO ; Colonel-major Mamari CAMARA ; Colonel-major Débérékoua SOARA ;Colonel-major Moussa Moriba TRAORE.
    Grade de Colonel-major : Colonel Ismael WAGUE ; Colonel Boukary KODIO ; Colonel Abbass DEMBELE.
    Grade de Colonel : Lieutenant-colonel Salif MALLE.
  2. Le Conseil des Ministres a procédé également à la nomination d’officiers aux postes ci-après :
    Chef d’Etat-major Général des Armées : Général de Division Abdoulaye COULIBALY.
    Chef d’Etat-major Général Adjoint des Armées :Général de Brigade Souleymane BAMBA.
    Chef d’Etat-major de l’Armée de Terre : Général de Brigade Keba SANGARE.
    Chef d’Etat-major Adjoint de l’Armée de Terre : Colonel-Major Oumar DIARRA.
    Chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air : Général de Brigade Daouda DEMBELE.
    Chef d’Etat-major Adjoint de l’Armée de l’Air : Colonel-major Ismael WAGUE.
    Directeur de la Sécurité Militaire : Colonel-major Boukary KODIO.
    Directeur Adjoint de la Sécurité Militaire : Colonel Salif MALLE.
    Bamako, le 24 mars 2019
    Le Secrétaire général du Gouvernement
    Madame SANOGO Aminata MALLE
    Officier de l’Ordre national

Le Sursaut

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.