Un site d'information

Hébergé à l’hôtel Olympe : un confiné accuse

0 986

Mauvais cadre d’hébergement, mauvaise restauration, libération clandestine, sont entre autres confidences faites à Maliplume.com par un confiné  à l’hôtel olympe.

Bonjour Maliplume.com

J’imagine que vous êtes bien au courant du vol arrivé le dimanche 12/04/2020 en provenance de Tunis où étaient bloqués quelques dizaines de Maliens suite à la fermeture des frontières conformément aux mesures prises par nos plus hautes autorités pour contenir la pandémie de Covid19 qui secoue actuellement le monde entier.

En effet, cela fait maintenant 10 jours que nous sommes enfermés tels des prisonniers avec leurs droits de mouvement totalement restreints pour ne pas dire interdits. Nous n’avons que le droit de rester  soit dans nos chambres soit devant nos portes pour toute la journée. Je vous assure que c’est très dur pour nous. En plus des restrictions de mouvement, la restauration laisse à désirer aussi bien qualitativement que quantitativement. En outre, nous n’avons  aucun moyen de laver nos habits puisque l’hôtel n’est pas disposé à nous accompagner pour ce faire. Ce qui fait que la plupart d’entre nous ne portons que des habits sales au moment ou je vous écris ces notes.

Nonobstant ces difficultés que nous vivons au quotidien, nous avons décidé de rester finir notre séjour pour ne pas saboter l’initiative mise en place par nos plus hautes autorités.

Ce que nous ne pouvons pas comprendre et qui est frustrant pour nous, c’est de savoir que pendant que nous vivons ces conditions pénibles, l’hôtel s’arrange pour faire sortir « définitivement » certaines personnes au nom de quoi je ne sais pas. Je vous laisse sincèrement imaginer notre état d’esprit face à cette injustice. Nous osons espérer que nos autorités prendront les mesures idoines pour situer les responsabilités dans cette magouille.

Je finis en précisant que nous avons tous été testés négatifs à notre arrivée et aucun de nous ne présente un quelconque symptôme de la maladie.

Transcrit par la rédaction de Maliplume.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.