Un site d'information

INVASION DE L’UKRAINE PAR LA RUSSIE: Vladimir Poutine défie les Etats Unis et ses alliés européens

0 98

Le Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine a finalement décidé de passer outre les injonctions et autres menaces de sanctions des pays de l’OTAN en attaquant l’Ukraine le jeudi 24 février 2022. Avec cette opération militaire massive de la Russie en Ukraine, Poutine vient de fouler aux pieds plusieurs années de négociations avec l’occident pour éviter le scénario catastrophe auquel on assiste aujourd’hui. Il lance du coup un défi majeur aux Etats Unis et à ses alliés européens, qui pour l’instant se contentent de brandir une pile de sanctions, sans jamais envisager l’utilisation de la force pour défendre l’Ukraine dont le seul tort est de nourrir l’ambition d’adhérer à l’OTAN. L’annexion de l’Ukraine par la Russie serait l’effondrement du dernier mur qui fait de l’OTAN et des Etats Unis une super puissance militaire et redistribuerait les cartes géopolitiques mondiales. Le monde est-il vraiment devenu une jungle où règne la loi du plus fort ? Si ce conflit Ukraino-Russe perdurait, ne va-t-il pas semer les germes de la 3ième guerre mondiale ? Est-ce le début de la fin de l’hégémonie occidentale sur le monde ?

Les armes ont retenti dans plusieurs villes de l’Ukraine le jeudi.Et le vendredi Kiev la capitale a fait l’objet d’attaques à l’arme lourde avec des explosions dans plusieurs endroits. Cette guerre enclenchée par la Russie, il faut bien le rappeler est la conséquence de plusieurs années de tensions entre Kiev et Moscou et cela depuis l’annexion par la Russie en 2014 de la péninsule Ukrainienne de Crimée, suivie d’une guerre dans l’est de l’Ukraine avec des séparatistes soutenus par Moscou. De cette date jusqu’à 2020 les tensions ne faiblissent pas entre les deux pays, attisées par l’occident qui ambitionne de compter l’Ukraine parmi ses alliés au sein de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, OTAN. Et pour poutine tant que l’Occident veut avoir une oreille collée à son mur à travers l’Ukraine, il ne renoncera pas à son annexion. C’est la mise en œuvre de cette ambition qui est à la base de cette attendue guerre.

Ambitionlégitime de la Russie, quand on sait que depuis l’accession au pouvoir de Vladimir Poutine son rêve était et demeure toujours faire de la fédération de Russie ce que fut l’URSS jusque dans les années 90. Y parviendra-t-il ?Nul ne saurait répondre à cette question, mais ce qui est évident ce que Poutine a donné à la Russie une aura et une place de choix sur l’échiquier mondial. La Russie de Poutine est différente de l’URSS Boris Eltsine et de même de Gorbatchev. Les deux derniers ont fini par mordre à l’hameçon de l’Occident qui a fini par disloquer la grande URSS. Poutine veut prendre sa revanche en reconstituant l’essentiel de ce qui faisait la grandeur de l’Union de République Socialiste Soviétique. L’Ukraine deviendra l’agneau sacrificiel si l’occident n’intervenait pas pour empêcher l’invasion Russe

Un nouveau revers pour les Etats Unis et ses alliés de l’Occident qui constatent seulement les dégâts sans pouvoir réagir à la hauteur des infractions commises par Poutine. Cette gifle infligée par Poutine sonnera certainement le glas de l’hémogénie occidentale dans le monde. Parce que ni sanctions économico-financières, ni isolement diplomatique, encore moinsmenaces d’attaques ne feront fléchir Poutine qui est animé par un seul sentimentcelui  de revanche sur l’histoire et sur l’occident qui a réussi, à un moment de l’histoire de disloquer le vaste et puissant empire soviétique.

Il est clair que depuis plus de dix ans la Russie empêche l’Ukraine d’héberger ses ennemis jurés que sont les américains et leurs alliés européens dans le cadre de l’OTAN, malgré la volonté de ce pays souverain d’adhéré aux organisation de son choix, la Russie s’est opposée et finalement c’est une véritable annexion qui est en cours pour mettre à la tête de ce pays un président pro-Russe.

En définitive, l’OTAN, en plus des sanctions économico-financières va-t-il vouloir laver cet affront en sauvant l’Ukraine qui subit de plein fouet le rouleau compresseur russe ? Ou bien c’est tout simplement la fin d’une époque celle de la suprématie occidentale sur le reste du monde.

Source : Alternance

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.