Un site d'information

‘’JUSTICE EN AFRIQUE, CE GRAND CORPS MALADE : CAS DU MALI’’ La justice malienne vue par Me Mamadou Konaté

0 20

Le Parc national a servi de cadre au lancement officiel du livre titré ‘’Justice en Afrique, ce grand corps malade : cas du Mali’’ de Me Mamadou Ismaïla Konaté, ancien ministre de la Justice, Garde des Sceaux, le samedi 26 janvier 2019. Ce livre de 164 pages dépeint les maux qui minent la justice malienne.  

Mamadou Ismaïla Konaté, avocat et ancien ministre de la Justice, a démissionné de ce poste, après 16 mois de service, en novembre 2017. Après sa démission, il s’est retiré en France et a écrit ce livre qui dépeint, selon plusieurs témoignages, tous les maux de la Justice en Afrique, et particulièrement au Mali. 

Aux dires, de l’ancien Garde des Sceaux, pendant son passage à la tête de la Justice malienne, il avait envisagé plusieurs reformes qui se sont confrontées à des difficultés budgétaires, souvent à ‘’l’insouciance ou l’ignorance’’ de la classe politique. A l’en croire, le budget alloué à la Justice malienne est insignifiant face aux défis auxquels les magistrats et autres acteurs de la Justice doivent faire face. Il a dénoncé plusieurs maux qui gangrènent la Justice au Mali : insuffisance infrastructurelle et matérielle, mauvaise formation du personnel judiciaire et violations des droits humains.

Ce livre ne s’est pas limité à faire ressortir les causes amputables à la classe politique. Selon les témoignages Mme Waïgalo Malado Bocoum, magistrate de son état, il a aussi dépeint les relations entre les magistrats et les justiciables.  L’avocat y  parle de la corruption, de la cupidité et l’instinct de protection entre les magistrats eux-mêmes contre les citoyens. 

Dans son message, Me Konaté a appelé à une urgente prise de conscience. Pour soutenir l’importance de la Justice, il a rappelé « qu’on ne peut jamais se passer du service du juge et de la Justice ». Après son adresse aux magistrats, Mamadou Ismaïl Konaté a interpelé les hommes de médias à s’impliquer davantage pour la bonne marche de la Justice au Mali. Il a adressé des vives salutations à deux magistrats « exemplaires », en l’occurrence Maliki Coulibaly du Mali et Ibrahima Dème du Sénégal, tous présents à la cérémonie de lancement.

Soulignons que le livre est cédé à la somme de 10 000 F CFA dans toutes les librairies.

Avenir Innocent

 Soleil hebdo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.