Un site d'information

Menace physique sur Sékou Konaté : Le 9ème arrondissement met le grappin sur Hamidou Dicko

0 63
Le Commissariat de Police du 9ème arrondissement dirigé par le Commissaire Modibo Kéïta a mis le grappin sur Hamidou Dicko, recruté par un certain Ladji Camara, un Malien vivant en France, pour liquider le sieur Sékou Konaté.
  1. Hamidou Dicko, tailleur domicilié à Fombabougougou, est chargé par Ladji Camara résidant en France, de recruter des jeunes aux fins de battent à sang M. Sékou Konaté, cultivateur domicilié à Sébenicoro.

C’était le mardi 20 octobre 2018 aux environs de 14 heures que M. Konaté a reçu la visite de M. Hamidou Dicko et son compagnon. L’objet de la visite était d’informer M. Konaté du danger qui le guettait et dont ils étaient eux-mêmes les exécuteurs. Ainsi, au lieu de passer à l’action, ils ont décidé plutôt d’informer M. Konaté et de lui conseiller de rester sur ses gardes car le dénommé Ladji Camara est déterminé à lui faire la peau.

C’est donc le lendemain, craignant pour sa sécurité et celle de sa famille,  que M. Konaté s’est rendu au 9ème arrondissement pour tirer cette affaire au clair. M. Hamidou Dicko fut interpellé et conduit au dit arrondissement. Sur place, il reconnaît les faits qui lui sont reprochés.

Au cours de l’interpellation, il a affirmé avoir connu le nommé Ladji Camara présentement en France, au marché de Lafiabougou en commune IV du district de Bamako. Celui-ci était vendeur ambulant de téléphones portables et lui, apprenti-tailleur. Ladji Camara aurait contacté le sieur Dicko par le truchement d’un parent. La mission confiée au tailleur était de former une équipe afin de rechercher le nommé Sékou Konaté dont il avait reçu la photo via WhatsApp, puis de le corriger sévèrement. Pour ce sale job, il était prévu la somme de 300 000 FCFA. Le nommé Ladji Camara en veut au sieur Konaté pour la simple raison que celui-ci serait l’un des instigateurs de la révolte des hommes de caste ou esclaves, contre la noblesse dans son village.

Les hommes du commissaire Modibo Kéita veillent au grain et sont à pied d’œuvre pour tirer au clair cette affaire. En attendant, le sieur Hamidou Dicko a été mis à la disposition du parquet de la commune IV pour décider de son sort.

Moussa Diarra, stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.